Úditions alidades




logo

alidades
librairie







 

 

éditions alidades


Jacques Allemand

Cadastre
Le temps de la spirale
Rouge et or


Cadastre
alidades, collection ’Création’,
12,5 x 21 cm, 44 pages, cahier, 5,00 €, ISBN 978-2-906266-74-2

Cadastre est le recueil de l'entre deux, de la déprise et de la reprise à la croisée des lignes de l'existence, celles de la perte et de la reconquête, fût-ce au moins de soi. Pour Jacques Allemand, il s'agit de "replier les époques l'une sur l'autre et de se glisser entre elles", comme à la recherche d'amarres dans un temps de dérive, comme porté par la nécessité vitale de renouer les liens, de retrouver le chemin des passerelles au cœur des choses de la vie, dans le tissage jamais achevé de l'épreuve et du bonheur.

Jacques Allemand est né en 1950 à Marseille. Après un long séjour au Maroc et en Côte d'Ivoire, retour en France. Il vit maintenant dans les Pyrénées-Orientales. Publications : Falaise et delta, Æncrages & Co ; Ombres portées, Les Ateliers du Tayrac ; La diagonale du cri, Pleine Plume ; Fils de la fable, Ecbolade ; Aïn Myriem, Encres Vives ; Parcours de la sève, Océanes.

Avec et sans elle

entre les chiens en rut et l'avion qui traverse la chambre
la maigreur de l'instant, le tendu des peaux, la robe des muscles
tout ce roman autour du sommeil
et je n'oublie pas ce noir plus noir
où je ne l'attendais pas

derrière la grille plusieurs bras entourent une borne sans inscription
la retournent
le contremaître semble pris d'un remords
l'emporte, oui, mais les autres refusent
"vous rêvez, on va y laisser le dos!"

contre toi ça chante dans tous les coins
au bois de tes genoux des têtes roulent
comme sur un lac gelé qui ne pardonnerait rien
et ça chante de plus en plus fort
de plus en plus près des têtes

autour des charrettes qui passent au petit matin
ce sont des formes, rien de plus
peut-être la vague pitié que tu inspires aux arbres
et qui se dilue dans l'air
l'ombre d'un voyageur
Madame Butterfly en parodie
endormie sur son île

(...)


Le temps de la spirale
alidades, collection ’Création’,
12,5 x 21 cm, 40 pages, cahier, 5,00 €, ISBN 978-2-906266-91-9

Il n'est guère de poésie qui se libère de l'expérience de la vie, qui ne s'ancre dans le quotidien des gestes, des mots, des regards, dans la présence et la proximité de l'autre, des autres. Il n'est guère non plus de poésie qui ne soit pudique ; ne serait-ce que parce que tout mettre tel que sur le papier ne parvient, à de rares exceptions près, qu'à un apauvrissement et une exténuation. Jacques Allemand, dans ce dernier de ses recueils a su trouver le point d'équilibre entre la familiarité pleine de vie et l'art d'en faire surgir dans les mots la délicatesse du ressenti intime. Ces poèmes se lisent et relisent, et chaque lecture approche d'une vision d'ensemble, simple, lumineuse, tendre, attentive et discrète, toujours mobile. E.M.

 

les nageoires déployées
ou des bras sans reflets
les petits bonshommes gesticulants
ou la houle en plein travail
le feu ou la prudence
l'oiseau ou le fil
les paroles coupantes ou les cercles à fleur de mer
et tout ce qui court sur les surfaces roses
le grain le pli l'oubli
la fleur du corps ravi
dans une amande de craie
tout entière pourtant elle compte ce qui lui manque
seule à lisser le marbre


Rouge et or
alidades, collection ’Création’,
12,5 x 21 cm, 40 pages, cahier, 5,30 €, ISBN 978-2-919376-32-2

On écrit toujours au croisement des sensations, des pensées, des temps, des désirs ou des regrets, des souvenirs autant que des oublis ; le poème est au cœur de multiples croisements et entrelacs qui sont la matière intime et jamais achevée de celui qui parle. Ainsi en est-il de ce recueil dont chaque poème, chaque vers est un fil de l'écheveau recommencé de l'existence.

 

extrait :

suspendu au rebord de la fenêtre
je ferme et j’ouvre les yeux
sur l’allée qui mène au carnaval
aux buissons de comédie
aux robes ondoyantes par-dessus les ponts
au zèbre porteur de bouquets
et toujours le masque dans la fleur
un attrape naïf, il s’en trouve tous les jours
le nez au vent au-dessus des talus
– heureux finalement de regarder au loin
de contempler avant la chute
le cratère exhaussé avec le lac au fond
et les barques qui tournent

 


accueil / haut de la page