Úditions alidades




logo

alidades
librairie







 
 

éditions alidades


Tatiana Daniliyants

Blanc / Белое
poèmes traduits du russe par Irène Imart
bilingue, alidades 2015, collection "petite bibliothèque russe",
44 pages, 5,50 €, ISBN 978-2-919376-34-6

Russe avec des origines arméniennes, née en Algérie, Tatiana Daniliyants vit en Russie depuis l’âge de six ans. En 1994, elle termine l’École des Beaux-Arts de Moscou (l’Institut Sourikov, section Histoire de l’art), tout en suivant des cours de littérature, de philosophie et de théologie. Elle fréquente ensuite un atelier de mise en scène théâtrale au Centre d’art contemporain, puis opte pour la réalisation, suit un cycle de deux ans au Goskino et se forme notamment auprès de Krzysztof Zanussi et Andrzej Wajda.
Elle a écrit et réalisé deux courts métrages de fiction, U (2001) et Fresques de songes (2006), ainsi que deux documentaires consacrés à Venise.
Photographe, plasticienne, Tatiana Daniliyants a également présenté plusieurs expositions, parmi lesquelles: Venise au fil de l’eau, (2007) sur les embarcations vénitiennes comme seul et unique moyen de transport ; Traffic Jam (2010), portraits d’automobilistes dans des embouteillages à Moscou pris à travers une vitre; Les présents de Venise à Sergueï Paradjanov(2014), hommage au cinéaste Sergueï Paradjanov; Anima russa (2011), ensemble de photographies prises en hiver dans les environs de Moscou et associées à des figurines en verre de Murano.
Blanc, dont nous présentons ici un choix de poèmes, est paru en russe en 2006, aux éditions OGI. Auparavant, Tatiana Daniliyants avait publié un premier recueil, intitulé Suite vénitienne (Free Poetry, 2005). Elle a consacré son recueil suivant à la couleur rouge (Bruit rouge, OGI, 2012).

Sensible et discrète, la poésie de Tatiana Daniliyants ouvre un espace intime de légèreté et de profondeur. Le trait, fragile et fluide, n'appuie jamais et s'impose dans une sorte de délicatesse aérienne.
"Le blanc peut être opaque, cotonneux, vaporeux, lumineux, filandreux. Il peut se rapprocher de la transparence, déployer toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, s’opposer au rose, au bleu, au gris, à la couleur du feu. Il présente différentes facettes, différentes textures, symbolise la pureté, le dénuement, le sacrifice, la sérénité, le bonheur. C’est aussi la couleur du linceul." Irène Imart


Extrait :

1.

Et cela aussi vient
sur cette terre ocre
il me semble que je me perds un peu
parce que tout n’est pas aussi présentable
que je le voudrais mais
ces pigeons
roux et blanc tachetés
font entrer dans ma mémoire
tant de lumière
qu’il y en a – on dirait –
pour tous…
………………………………………
………………………………………

2
……………………………………….
et ces pigeons
qui vont et viennent
si étranges
me rappellent
qu’ils peuvent emplir
le monde entier
rome paris palerme
tant d’air et tant de lumière…
Merci
………………………………………….

 

 


accueil / haut de la page