Úditions alidades



logo

alidades
librairie







compteur 

éditions alidades


Dieter M. Gräf


Hagen interroge Siegfried sur les oiseaux
Hagen fragt Siegfried nach den Vögeln

Poèmes traduits de l'allemand par Jean Portante, Hélène Belletto-Sussel, Adrien Finck, Maryse Staiber et Joël Vincent avec la collaboration de Bettina Hartz.
alidades 2010, collection ’Bilingues’, cahier de 12,5 x 21 cm
40 pages, ISBN 978-2-906266-97-1, 5,00 €

Né à Ludwigshafen en 1960, Dieter M. Gräf publie ses premiers poèmes en revues à partir de 1975 et son premier recueil, Mein Vaterland, en 1985. Il est rapidement apprécié comme l'un des poètes allemands les plus importants de sa génération et son œuvre lui vaut de nombreuses distinctions littéraires. Ses poèmes sont traduits en anglais, en croate, et ont paru dans de nombreuses revues en Italie, Russie, Turquie, aux État-Unis... En France, les revues “Action Poétique” et “Diérèse” l'ont accueilli.
Le choix que nous présentons ici est tiré des recueils
Treibender Kopf (Suhrkamp, 1997) et Westrand (Suhrkamp, 2002).

Le n° 22 du Chemin des Livres comporte un long entretien avec Dieter M. Gräf (rélisé par Roberto Di Bella et traduit en français par Pierre Malherbet) où sont abordés les préoccupations du poète ainsi que des aspects essentiels de la poésie allemande récente.

Extrait :

 

VOIE RAPIDE (FUIR À TOUTE VITESSE)

 

le fond sibérien du pays natal,
comme il pèse, fardeau de février ;

la

splendeur des baies à présent ravagée
des voies rapides, remblais.
Éclat de pompes à essence. Les routes
qui se propagent, de mécaniciens
bordées :

monte un enfant seul

dans le bus (à présent sans but,
le bus de l'amour), et
son père d'ici, ils sont l'un à l'autre
(encore) étrangers.

Étrangers ; ces

fourmis au corps, vers les verges
de peuplier, les pylônes de béton ;

 

 

les champs, leur

horizon

de cheminées — —


accueil / haut de la page