Úditions alidades




logo

alidades
librairie







 
 

éditions alidades


Monzer Masri

Les gens de la côte
poèmes traduits de l'arabe (Syrie) par Claude Krul
alidades 2005, collection ’Création’,
12,5 x 21 cm, 40 pages, cahier, 5,00 €, ISBN 978-2-906266-63-6

Une poésie faite d'instantanés. Décors vite esquissés, scènes fugaces, brefs dialogues surgis de la mémoire ou pris sur le vif, attitudes caractéristiques, sont autant d'occasions de recréer, par petites touches, discrètement, l'intensité des émotions et des situations de la vie, dans une sorte de distance bienveillante, amusée parfois, ironique quelquefois et toujours un peu nostalgique. Cet ensemble constitue le premier recueil publié en français de Monzer Masri. Après Chawqi Baghdadi et Abou Afach, nous espérons ainsi contribuer à la découverte des voix importantes de la poésie syrienne d'aujourd'hui.

Monzer Masri est né en 1949 à Lattaquié, ville syrienne du littoral méditerranéen où il réside actuellement. Il est l'auteur d'une dizaine de recueils de poèmes, parus à Damas, Beyrouth et Londres. Le n° 87 de la revue ARPA publie 6 poèmes de Monzer Masri inédits en français, dans une traduction de Claude Krul (ARPA, 44 rue Morel-Ladeuil, 63000 Clermont-Ferrand)

Extrait :

LES GENS DE LA CÔTE

Les gens de la côte
ont dents cassées
ongles saignant
de mûres volées

Les gens de la côte
ne sont pas épris de mer
comme vous pensez...
Montez voir leurs tombes :
pierres seulement
lisses
en haut des collines

Les gens de la côte
ont vie brève
poches vides
Demandez-leur...
ne valent pas plus
et s'en vantent...

N'aiment pas leurs femmes
comme vous pensez...
Leur regard meurt dans les flots
leurs godillots ont voiles
toujours gonflées

...


accueil / haut de la page