Úditions alidades



logo

alidades
librairie







 

éditions alidades


Victor Sosnora

Quinze poèmes
bilingue, traductions de Christian Mouze.

alidades 1997, collection “Petite Bibliohèque Russe”,
12,5 x 21 cm, cahier de 32 pages, 4,80 €,
ISBN 978-2-906266-20-9

Attentive et visuelle, telle est la poésie de Victor Sosnora : dans un va-et-vient entre les choses du monde et l’écrivain dont la présence s’impose en une sorte de résonnance discrète et méditative. Partant de la perception du frémissement propre au réel, l’écriture se développe en spirale et nous convie à entrer dans le mouvant détail des choses du monde et de leur musique. Victor Sosnora conduit son lecteur au plus près de ce qu’il entend et voit.

Victor Sosnora est né en 1936 en Crimée. Ouvrier métallurgiste, il publie son premier recueil en 1962. Avec les nouveaux poètes de Léningrad (Brodski, Kouchner, Rein...), il est l’un des artisans du dégel littéraire des années soixante. Les poèmes présentés dans ce cahier sont tirés de Retour à la mer, publié à Léningrad en 1989.

Extrait :

Je me suis gardé une dernière balle.
Je ne les ai pas tirées toutes. Et cette
Balle enveloppée d’argent est mon métal,
Mon talent, mon enfant.

Plus il avance, plus malade est ce temps
De notre génération. Ne pleure pas ma balle
D’argent, tu n’es pas mon ami
Ni mon parent.

Ce sera très simple. Un coup de bec
Près des cils, — ooh! visions!
Et ma non-peur, mon non-délire, ma non-vie
Ne vous tourmenteront plus sans raison.


accueil / haut de la page